Football (Ligue 1) : Jean-Pierre Papin au chevet du RCS

©2006 20 minutes

— 

« JPP » à la tête du Racing. La relégation du club strasbourgeois en Ligue 2 promettait un profond bouleversement au sein du club. Le premier épisode majeur était programmé pour la semaine prochaine, avec la nomination d'un nouvel entraîneur. Des indiscrétions ont contraint le président Philippe Ginestet à modifier son calendrier.

Quelques minutes avant le coup d'envoi de la rencontre opposant les Strasbourgeois aux Marseillais, samedi au Stade-Vélodrome (2-2), la rumeur Jean-Pierre Papin se transformait en information. Le charismatique attaquant des Bleus (54 sélections, 30 buts) et de l'OM à la fin des années 1980 et au début des années 1990 prendra la succession de Jacky Duguépéroux. « Je signerai un contrat de deux ans la semaine prochaine, expliquait hier l'entraîneur du FC Bassin d'Arcachon (CFA2). Je dois régler des affaires, comme les modalités de ma collaboration avec Eurosport pendant le Mondial, mais je compte être vraiment à pied d'oeuvre dans la deuxième semaine de juin. »

Désireux de se confronter au monde professionnel en tant qu'entraîneur, « JPP » n'a donc pas tardé à saisir la perche que Philippe Ginestet lui a tendue. Les négociations ont duré à peine quarante-huit heures. Reste à solder l'ère Duguépéroux, qui sera sur le banc samedi, face à Auxerre, et qui dispose d'un contrat jusqu'en juin 2007. Entre le numéro un du club et son futur-ex entraîneur, un accord devrait se conclure d'ici peu. Il s'agira ensuite de s'attaquer au principal chantier du club : la construction d'un groupe de joueurs, bientôt amputé d'une bonne dizaine d'éléments. Le nouvel effectif devra relever le défi de la remontée immédiate en L1.

François Namur