Louis Nicollin est prêt à accueillir André-Pierre Gignac à Montpellier

FOOTBALL Marseille cherche plus que jamais à prêter son attaquant...

A.P.

— 

Andre-Pierre Gignac en octobre 2011.
Andre-Pierre Gignac en octobre 2011. — Jean-Paul Pelissier / Reuters

Avec Olivier Giroud, Louis Nicollin est bien pourvu en matière d’avant-centre. Pourtant, le président de Montpellier ne serait pas contre l’idée de récupérer André-Pierre Gignac sous la forme d’un prêt au mercato d’hiver, mais à ses conditions: «On ne pourrait pas le payer des milles et des centss (sic)», prévient-t-il interrogé par la Provence.

Depuis plusieurs semaines, l’Olympique de Marseille active des pistes en Allemagne et en Angleterre pour trouver une équipe capable de prendre en charge André-Pierre Gignac et surtout son (gros) salaire.  Même si son club ne dispose pas des ressources financières pour accueillir «APG», Louis Nicollin est persuadé de pouvoir relancer. «Gignac a des qualités, c'est un garçon qui marche à l'affectif. Il se referait une santé chez nous». Et retrouver la ligne aussi?