Athlétisme: Teddy Tamgho répond à sa suspension par... un clip de rap

Reuters

— 

Le triple sauteur français Teddy Tamgho, suspendu douze mois dont six avec sursis en raison d'une altercation avec une athlète, a répondu à ses détracteurs en publiant un clip de rap sur YouTube, au sein duquel il s'en prend notamment aux journalistes.

Le clip s'intitule «Joyeux Noël» et a été publié sans faire de bruit le 24 décembre sur le célèbre site de partage de vidéos en ligne.

On y voit le recordman du triple saut en salle mis en scène et raconter son interprétation des faits pour lesquels il a été suspendu, un incident d'ordre privé survenu lors d'un stage à Boulouris (Var), qui aurait dégénéré en bagarre entre le champion du monde en salle 2010 et une athlète.

«On essaie de me descendre comme si j'étais un terroriste, je n'ai rien fait de grave, juste réglé une petite story (histoire), les médias surfent sur la vague pour me couler», chante Teddy Tamgho, sur une mélodie minimale.

«A part ma mère, des leçons, qui peut m'en donner? (...) Hier j'étais le rêve bleu, aujourd'hui je suis un cogneur de fille. Zéro bleu, zéro coma alors arrêtez de faire des films», poursuit-il.

«Voilà une petite réponse, pour tous les journalistes, pour tous les médias qui essayent de parler un peu sur moi parce que je leur ai rien donné à manger (...) Vous avez parlé un peu pour rien, pour une petite histoire mais j'ai tué personne en tous cas, je ne suis pas un assassin, moi.»

«Fallait une petite réponse, pour que les gens comprennent un peu», conclut Teddy Tamgho, 22 ans, dont la sanction ne le privera pas d'une participation aux Jeux olympiques de Londres, où il représente l'une des meilleures chances de médaille de l'athlétisme français.

Outre sa sanction disciplinaire, le Français, qui a sauté 17,92 m en mars 2011 aux championnats d'Europe en salle de Paris-Bercy, a également écopé d'une amende de 1.500 euros et de 50 heures de travaux d'intérêt général.

Le clip: