Football (Ligue 1) : Losc, gagner pour ne pas tout perdre

©2006 20 minutes

— 

Le moment ou jamais. Demain, le Losc accueillera Lyon (37e journée de Ligue 1), pour le dernier match de la saison au Stadium. Battus sans discussion à Lens la semaine passée (4-2), les Dogues n'ont plus le choix. « C'est tout ou rien. On a besoin de deux victoires », réclame Jean II Makoun, le milieu de terrain défensif des Dogues. Car si l'an passé à la même époque les Nordistes étaient en course pour la deuxième ou la troisième place, ils vont cette fois devoir s'imposer face aux quintuples champions de France, puis à Rennes la semaine prochaine, pour conserver leur place sur le podium. Sous peine d'être relégués à un sixième rang sans intérêt. « Si on fait le plein, on sera récompensé », préfère positiver Claude Puel, le coach du Losc.

A Rennes, à Marseille et à Lens, on guettera donc avec attention le comportement d'une équipe lyonnaise déjà sacrée depuis deux semaines. « Ils sont obligés de s'inventer des challenges, estime Puel. Gérard Houiller [l'entraîneur de l'OL] devrait être tenté d'aligner pas mal de jeunes. » Avant de défier l'ogre lyonnais, les coéquipiers de Mathieu Bodmer peuvent toutefois se rassurer en se disant qu'ils présentent le meilleur bilan en Europe contre l'OL (trois victoires lors des quatre dernières confrontations). « Attention quand même. Lyon est mentalement hors catégorie et ils refuseront sûrement de perdre deux fois de suite contre la même équipe », prévient le milieu de terrain Geoffrey Dernis, qui n'était pas sur la pelouse lors de la victoire lilloise à l'aller (1-3).

Antoine Maes