Formule 1 : la course en trois questions

©2006 20 minutes

— 

Le Grand Prix d'Europe a lieu ce week-end, sur le circuit du Nürburgring (Allemagne). En piste...

Franck Montagny prendra-t-il le départ de son premier Grand Prix, dimanche ?

Le Français avait été retenu comme 3e pilote par Super Aguri, mais la FIA a conseillé à l'écurie japonaise de faire effectuer plus d'essais à Yuji Ide avant de le remettre au départ d'une course. Franck Montagny disputera donc son premier Grand Prix dimanche, sur le Nürburgring. « Il paraît que Noël est un 25 décembre, pour moi il est plutôt début mai », jubilait hier le Français.

Schumacher pourra-t-il confirmer devant ses supporteurs son retour au sommet ?

Après la victoire de Michael Schumacher à Imola il y a deux semaines, Flavio Briatore affirmait que Ferrari avait profité d'un circuit qui lui était favorable. L'Allemand semble pourtant très confiant avant d'aborder un Grand Prix qu'il a déjà gagné. « Nos problèmes appartiennent désormais au passé, la saison 2005 est définitivement oubliée et nous pouvons gagner n'importe où », annonce Schumi.

Le format des qualifications va-t-il encore changer ?

L es pilotes n'ont pas le droit de retirer de l'essence avant de se lancer à la chasse à la pole dans les vingt dernières minutes. Du coup, ils tournent en file indienne pour vider le réservoir des monoplaces. David Coulthard et Michael Schumacher, responsables de l'association des pilotes (GPDA), souhaitent donc rencontrer les autorités sportives pour trouver une solution. « Brûler du carburant n'est pas très sympathique pour l'environnement et cette procession n'a aucun intérêt », explique à juste titre l'Ecossais.

J. Capton

David Coulthard a avoué hier à la BBC qu'il ne comprenait pas pourquoi il n'y avait pas de femme en Formule 1. « Elles sont tout autant capables que les hommes », explique l'Ecossais. L'Italienne Leila Lombardi est la seule femme à avoir marqué un point en F1, au volant d'une March-Ford en 1975.