Tennis : la fin du tunnel pour les soeurs Williams?

©2006 20 minutes

— 

Après avoir brillé en haut de la hiérarchie mondiale pendant de nombreuses années, les soeurs Williams font le coup de l'éclipse depuis de longs mois. Venus et Serena, qui cumulent tout de même 12 titres majeurs, n'ont remporté que deux des douze dernières levées du Grand Chelem. En outre, le clan Williams ne devra certainement pas compter sur sa cadette pour Roland-Garros et Wimbledon. Retombée à la 106e place mondiale en raison de problèmes au genou gauche, Serena n'a disputé que trois matchs à l'Open d'Australie cette saison. « En me basant sur ce que les médecins m'ont dit, je peux vous annoncer que je serai en position de jouer à nouveau à la fin de cet été », a expliqué Serena, qui a tenu à faire taire les rumeurs courant sur sa reconversion dans le stylisme, l'une de ses passions. « J'entends les gens en parler et je peux vous affirmer que je serai bientôt de nouveau compétitive sur le circuit », promet l'Américaine, qui devra pour cela perdre une bonne dizaine de kilos.

Egalement absente des courts depuis l'Open d'Australie en raison cette fois d'une blessure au coude, Venus Williams a retrouvé le chemin des courts cette semaine à Varsovie. Un retour gagnant. Après un premier tour facile face à une joueuse locale, l'Américaine a en effet sorti Martina Hingis (4-6, 7-5, 6-4) hier, dans un match tendu entre les deux anciennes nº 1 mondiales. Menée une manche à rien et 3-0, Venus est restée dans le match malgré des maux de gorge et une douleur à la cuisse. Une blessure simulée selon son adversaire, qui perdait quelque peu ses nerfs en toute fin de rencontre. « C'était comme au bon vieux temps », préférait s'amuser l'Américaine, ravie d'avoir jouer un mauvais tour à sa « vieille » rivale, âgée comme elle de 25 ans.

Gaël Anger