Le « H » a pansé ses plaies à Istres

— 

L'ailier nantais Frédéric Dole.
L'ailier nantais Frédéric Dole. — F. Elsner / 20 Minutes

Les éliminations à Minsk en Coupe d'Europe et à Beaulieu en Coupe de la Ligue ne sont pas oubliées. Mais en s'imposant hier à Istres (32-26), le HBC Nantes a mis un peu de baume sur ces blessures. « En l'espace d'une semaine, se faire sortir pour un but à Minsk et passer au travers contre Saint-Raphaël, ça faisait beaucoup, avoue Frédéric Dole. Cette victoire fait du bien, on a marqué notre territoire. » Une victoire acquise grâce aux principes fondateurs du jeu nantais, défense et montées de balle, qui permet au club de doubler Toulouse et de prendre la cinquième place. « Psychologiquement, c'est mieux, poursuit Dole. Le club a des objectifs élevés, il faut que l'on joue la Coupe d'Europe. Si on ne peut pas l'obtenir par la Coupe de la Ligue, il faut qu'on y arrive par le championnat. Il faut deux victoires pour terminer l'année. » Tremblay, qui sera à Beaulieu mercredi, est prévenu.J. R.