Football (Ligue 1) : les Bleus perdent pieds Chi 32

©2006 20 minutes

— 

Il venait de téléphoner aux policiers pour leur proposer «un véritable duel». Après 12 heures de course-poursuite dans les rues de Béziers (Hérault) et le meurtre du client d'une station-service, Saphir Bghouia, 25 ans, a été abattu hier matin par les policiers du GIPN, alors qu'il s'apprêtait à tirer sur eux avec une arme automatique et un lance-roquettes. Sa victime, Jean Faret, 70 ans, était le chef de cabinet du maire. Il revenait du commissariat où il avait suivi l'évolution de la cavale du jeune homme. La tragédie débute samedi, vers 23H heures.

Les policiers sont appelés à intervenir dans une cité de la ville, où un violent différend oppose est gitans et Maghrébins. A leur arrivée, Saphir Bghouia s'agenouille, lance-roquet-tes à l'épaule, et tire sur leur véhicule. Sous l'impact du choc, la voiture recule de 30 mètres. Aucun fonctionnaire n'est blessé. Aucun fonctionnaire n'est blessdzzdzdz dzé.

Commence alors la folle poursuite Saphir Bghouia, connu pour vols et venpour vols et vente de te de drogue. Un casier judiciaire pourtant sansCommencFaret, 70 ans, était le chef de cabinet du maire. Il revenait du commissariat où il avait suivi l'évolution de la cavale du jeune homme. La tragédie débute samedi, vers 23H heures. Les policiers sont appelés à intervenir dans une nouille,missariat où il avait suivi lance-roquet-tes à e alors la folle poursuite de Saphir Bfol Bghouia, dessous à cevircghnnu 1 500 signes