Basket (NBA) : les Clippers sortent de l'anonymat

©2006 20 minutes

— 

no credit

Mieux vaut tard que jamais. Trente ans après leur dernière série remportée en play-offs, à l'époque où ils s'appelaient encore les Buffalo Braves, les Los Angeles Clippers se sont qualifiés pour le deuxième tour lundi soir en dominant pour la quatrième fois Denver (101-83). Emmenés par Cuttino Mobley (23 points) et Elton Brand (21 points), désigné joueur le plus fair-play de la NBA, les Californiens se sont enfin débarrassés de leur étiquette d'éternels losers.

« Lorsque je jouais contre les Clippers, je sortais souvent très tard la veille », expliquait ainsi Mobley, arrivé à Los Angels en début de saison. « Pour moi, c'est même surréaliste, confiait pour sa part Brand, qui a pris part à 544 parties de saison régulière avant de goûter aux phases finales. Je ne me rends pas encore compte de ce que nous avons fait. Il faudra peut-être attendre le premier match du deuxième tour. » L'intérieur vedette pourrait y défier les Lakers de Kobe Bryant, qui tentaient la nuit dernière d'achever les Phoenix Suns. Un derby de Los Angeles qui constituerait une première dans l'histoire des play-offs des grands sports américains, le hockey sur glace excepté.

Habitués du mois de mai, les Dallas Mavericks se sont quant à eux montrés impitoyables face à Memphis (76-102). Balayés 4-0 pour la troisième saison consécutive, les Grizzlies n'ont ainsi toujours pas remporté le moindre match de phase finale dans leur histoire.

Sébastien Bordas

Champions en 2004, les Pistons ne sont plus qu'à un succès de la qualification pour le 2e tour. Lundi, les coéquipiers de Chauncey Billups ont dominé Milwaukee (99-109).