Football (Ligue 1) : l'OM en Bourgogne pour relever la tête

©2006 20 minutes

— 

Mobilisation générale. Quatre jours après leur revers en finale de Coupe de France face au PSG (2-1), les Olympiens (6es) retrouvent le Championnat ce soir à Auxerre (7e), à l'occasion de la 36e journée de L1. Une rencontre décisive dans la lutte pour la 3e place occupée par Lille, synonyme de tour préliminaire de Ligue des champions. « C'est le match le plus important de l'année, estime l'attaquant marseillais Toifilou Maoulida, encore buteur samedi au Stade de France. A nous d'être onze guerriers pour ramener quelque chose de là-bas et obtenir un billet pour l'Europe. »

Si les Auxerrois – eux aussi en course pour les places européennes – partent avec l'avantage de la fraîcheur physique, une incertitude plane dans les rangs olympiens : auront-ils les ressources morales pour rebondir après la finale perdue samedi ? « Cela sera difficile d'être à 100 %, avoue Jean Fernandez, l'entraîneur. Mais tout est possible. Cette équipe a du caractère. »

Autre handicap de taille pour l'OM : le forfait de Mickaël Pagis. Victime d'une entorse du genou droit suite à l'agression du Parisien Bernard Mendy, l'attaquant sera également absent contre Strasbourg et Bordeaux.

« Déjà, contre Paris, sa sortie avait été handicapante, rappelle Fernandez. Le perdre pour les trois derniers matchs, c'est un autre coup dur. » Cela poussera-t-il le coach phocéen à revoir ses plans tactiques ? « On va rester en 4-3-3 », assure ce dernier, qui pourrait titulariser Nasri sur le côté droit. « Sans Micka, cela risque d'être très dur pour nous devant, déplore Maoulida, qui devrait quant à lui être repositionné dans l'axe. C'est la pièce maîtresse de l'équipe. »

Fred Azilazian