Nicolas Sarkozy demande aux joueurs et au staff de l'OM de surveiller leurs fréquentations

FOOTBALL Le président ne veut plus de «relations nuisibles»...

A.P.

— 

Nicolas Sarkozy à Avignon le 18 novembre 2011.
Nicolas Sarkozy à Avignon le 18 novembre 2011. — VILLALONGA KARINE/SIPA

Avant de filer à Bruxelles pour un sommet décisif pour l’avenir de la zone euro, Nicolas Sarkozy a pris le temps jeudi de rencontrer le président de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune, ainsi que l’entraîneur Didier Deschamps et deux joueurs: Steve Mandanda et André Ayew. Malgré son faible pour le PSG, le président a tenu à féliciter les Marseillais pour leur qualification en Ligue des champions contre  Dortmund. Nicolas Sarkozy a aussi assuré qu’il ne «lâcherait rien sur les home-jackings» dont les joueurs de l’OM sont régulièrement victimes.

Voilà pour les gentillesses. Car le président de la République a aussi demandé à certains membres du club de faire attention à leur fréquentations, rapporte Le Parisien. «Je ne veux plus de relations nuisibles», a-t-il prévenu. Nicolas Sarkozy n’apprécierait pas que certains joueurs et dirigeants entretiennent des relations trop rapprochés avec des personnes fichées au grand banditisme. «Il a eu des messages clairs sur ses intentions avec le préfet de police», a confirmé Didier Deschamps.