Football (Ligue 1) : le TFC ne pense qu'à l'après-Mombaerts

©2006 20 minutes

— 

La nouvelle défaite, la seizième en 36 journées de L1, concédée dimanche à Troyes (1-3) semble presque anecdotique. Car la véritable actualité toulousaine se déroule dans les coulisses. Elle concerne la succession d'Erick Mombaerts sur le banc des Violets. Elie Baup, actuel technicien de Saint-Etienne qui a officié au centre de formation du TFC entre 1984 et 1991, tient la corde. Le natif de Saint-Gaudens doit donner aujourd'hui une réponse au club stéphanois, qui lui propose une prolongation de contrat d'un an. Toulouse lui offrirait pour sa part un contrat de trois saisons. Mais Baup, également convoité par Auxerre, voire par Monaco, souhaite avoir les coudées franches dans l'avenir. Ce qui semble incompatible avec la nomination annoncée par le TFC de Mombaerts comme directeur général adjoint en charge des questions sportives et de formation.

Cependant, l'actuel entraîneur toulousain a laissé entendre vendredi dernier qu'il pourrait refuser cette « promotion ». «J'ai une grande passion pour le terrain, et je ne me vois pas changer de fonction », a-t-il déclaré. Dimanche, à l'issue de la rencontre à Troyes, il est resté assez évasif : « Ce n'est pas ce soir que je répondrai à cette question. L'essentiel, c'est de jouer les deux derniers matchs [contre Monaco puis Sochaux]. Mais les choses vont bouger à Toulouse. » Erick Mombaerts, injoignable hier, devrait se prononcer ces prochains jours sur son avenir, et sur son éventuel départ du club. En attendant que le dossier de l'entraîneur ne se décante, le TFC est dans l'attente. En particulier le staff technique et les joueurs, même si certains commencent à avancer leurs pions. Comme l'attaquant Daniel Moreira, qui assure qu'il se verrait bien continuer à Toulouse, tout en affirmant qu'il n'est pas indifférent à l'intérêt que lui porterait le PSG...

Nicolas Stival