Football : le Paris-SG mise sur la continuité

©2006 20 minutes

— 

Paris SG-Olympique Marseille, les deux clubs ont perdu du terrain sportivement mais leur rencontre reste le grand rendez-vous du football français: le choc dimanche de la 29e journée de Ligue 1, sous tension en raison aussi des problèmes de sécurité, éclipse les autres matches du week-end.
Paris SG-Olympique Marseille, les deux clubs ont perdu du terrain sportivement mais leur rencontre reste le grand rendez-vous du football français: le choc dimanche de la 29e journée de Ligue 1, sous tension en raison aussi des problèmes de sécurité, éclipse les autres matches du week-end. — Pascal Pavani AFP/Archives

Au surlendemain de la victoire en finale de la Coupe de France face au rival marseillais (2-1), les héros étaient de retour, hier matin au Camp des Loges. Accueillis comme il se doit par les supporteurs présents à Saint-Germain-en-Laye, les joueurs du Paris Saint-Germain ont débuté dans la joie et la bonne humeur la préparation du match contre Rennes, demain.

Ce septième sacre en Coupe de France, qui permet au club de la capitale de devenir seul dauphin de l'OM (10 victoires) dans l'histoire, marquera-t-il le début d'une nouvelle ère au PSG ? Il y a deux ans, l'euphorie née du succès face à Châteauroux, associée à la deuxième place synonyme de Ligue des champions, s'était évaporée très vite, pour finir avec le licenciement de Vahid Halilhodzic. « Il est vrai que cette victoire place le club dans une phase ascendante, estime le futur président, Alain Cayzac. Il ne faudra donc pas décevoir. » Chez les joueurs, le soulagement est à la hauteur des difficultés rencontrées cette saison. « Je suis fier de cette victoire qui couronne une saison assez mouvementée. Mais quand on voit nos joueurs et le jeu qu'on a produit, on se dit qu'il y a eu du gâchis, résume Bonaventure Kalou, premier buteur samedi soir au Stade de France. J'espère que ce qu'on a réalisé va pousser certains, s'ils voulaient quitter le club, à rester... »

Hier, l'appel du pied de l'Ivoirien a trouvé preneur chez son compère de l'attaque, Pedro Miguel Pauleta. « Je vais discuter avec les dirigeants, mais normalement, je serai là la saison prochaine », a déclaré le capitaine parisien, ravi de son « beau cadeau d'anniversaire » (il a fêté ses 33 ans la veille de la finale). « Nous sommes en train de construire une bonne équipe. J'espère que l'on va jouer la continuité pour que Paris devienne encore plus fort l'année prochaine », a déclaré le buteur portugais.

S. Bordas