Football (Ligue 1) : les Canaris ratent le coche sur le Rocher

©2006 20 minutes

— 

Tout près du bonheur. Dimanche, à l'occasion de la 36e journée de Ligue 1, le FC Nantes s'est fait rejoindre sur le fil à Monaco (1-1). « Sur la physionomie du match, ce nul nous laisse un petit goût d'inachevé, regrette Mickaël Landreau, le gardien-capitaine des Canaris, battu par Chevanton à la 89e minute. Il faut vraiment que l'équipe progresse dans la dernière passe. ça se joue là-dessus. » « On peut mieux faire » renchérit, tout aussi perfectionniste, son entraîneur, Serge Le Dizet, qui se projette déjà vers la saison prochaine. Ce que Nicolas Savinaud, le polyvalent du groupe, résume à sa manière : « Le beau jeu, c'est celui qui gagne. »

En Principauté, où le buteur du jour Aurélien Capoue a eu la permission de prolonger son séjour, les Nantais (14es) ont vu s'envoler leurs derniers espoirs d'accrocher la dixième place. Au mieux, ils finiront douzièmes. Une déception de plus pour le club du président Roussillon, qui s'apprête à recevoir Bordeaux (2e) samedi, avant de se déplacer à Lens (4e) lors de l'ultime journée de Championnat.

Déjà, le dernier match de Landreau – qui s'exprimera à ce sujet lors d'un point presse, jeudi – à la Beaujoire sous la bannière jaune et verte alimente les conversations. « Au travers de ce derby de l'Atlantique, on veut offrir une belle sortie à “Micka” et à nos supporteurs, clame Nicolas Savinaud, son ami et confident. Emerse Faé, qui partageait la chambre du dernier rempart nantais au centre de formation, partage le même avis. « Il y aura beaucoup d'émotions, assure le milieu de terrain ivoirien. Mickaël reste un grand homme. Vu son talent, c'est un grand gardien. Je suis quasiment sûr qu'il réussira là où il ira [très probablement au Paris Saint-Germain]. »

Pascal Rouyer