Les forces de l'ordre mobilisées massivement

©2006 20 minutes

— 

Affiche royale sur le plan sportif, la finale demain soir pourrait malheureusement donner l'occasion à certains hooligans des deux camps d'en découdre. Pour garantir la sécurité aux abords du Stade de France, et celle des supporteurs marseillais qui investiront la capitale, la préfecture de Bobigny a annoncé mercredi après-midi un imposant dispositif : 18 unités de forces mobiles (soit 1 080 hommes), 700 policiers de Seine-Saint-Denis, plus des membres des Renseignements généraux. Au total, près de 2 300 représentants des forces de l'ordre seront mobilisés, soit un pour 34 spectateurs. Du jamais vu pour un événement sportif national dans l'Hexagone.

« Pour un match de football, c'est un nombre ridicule et j'aurais besoin de ces hommes ailleurs. Mais je ne veux pas qu'on gâche la fête parce qu'un certain nombre d'imbéciles n'ont rien compris », a ainsi prévenu Nicolas Sarkozy, qui assistera à la rencontre. En début de semaine, le ministre de l'Intérieur, spectateur régulier des matchs du Paris-SG au Parc des Princes, a reçu avec son homologue des sports Jean-François Lamour les deux présidents, Pape Diouf et Pierre Blayau. Après la déplorable « guéguerre » du 5 mars dernier, les deux hommes ont calmé le jeu et se sont même ostensiblement serré la main devant les photographes et les caméras, mercredi. S. B.