Rugby : le printemps de Daan Human

©2006 20 minutes

— 

Le bout du tunnel. Daan Human n'a pas été épargné par les blessures cette saison. Le pilier sud-africain, qui a retrouvé la compétition face au Stade Français (15-0) le 15 avril, garde pourtant le sourire. « Contre Paris, je n'ai joué que trente minutes, mais j'étais déjà content car je ne me suis pas reblessé, glisse ce solide gaillard (1,87 m, 107 kg) de 30 ans, international à quatre reprises. Depuis l'été dernier, je me suis cassé un bras, une main et trois côtes. J'espère que mes problèmes sont terminés pour cette saison ! »

Arrivé en cours d'exercice 2004-2005 comme joker médical, Human n'a disputé que neuf rencontres en 2005-2006 (sept en Championnat, deux en Coupe d'Europe), dont trois seulement comme titulaire (toutes en Top 14). Sauf nouveau pépin d'ici à la fin de semaine, il figurera dans le groupe stadiste vendredi à Castres. Un club dans lequel il était sur le point de signer avant que Toulouse ne le contacte. « Avec les Néo-Zélandais Carl Hoeft et Kees Meuws, les Castrais font figure de professeurs de mêlée en France », note ce fils de fermier sud-africain, qui ne reviendra pas passer les vacances au pays cet été. « Ma femme va accoucher d'ici deux mois à Toulouse, explique-t-il. Nous allons rester ici pendant l'intersaison. J'en profiterai pour faire beaucoup de muscu et de travail physique afin de bien attaquer la saison prochaine. » En espérant que la poisse le laisse enfin tranquille.

Nicolas Stival