Handball féminin : les Mérignacaises échouent aux portes de la finale

©2006 20 minutes

— 

L'expérience a parlé. L'équipe roumaine de Brasov, plus mature et habituée aux joutes européennes, n'a pas tremblé pour s'imposer hier après-midi à Bordeaux (22-25), en demi-finale retour de Challenge Cup. Dans une salle Jean- Dauguet pleine à craquer (2 500 personnes), les Mérignacaises n'ont jamais été en mesure de conserver leur acquis du match aller (+2, 23-25). « J'avais confiance dans mon équipe. Nous n'avons pas eu peur », observait Mariana Tarca, l'entraîneuse roumaine.

Crispées par l'enjeu, les partenaires de Stéphanie Moreau manquaient leur début de match. Il fallait en effet attendre plus de huit minutes de jeu pour assister au premier but mérignacais par Noumia Zitiou. Courant constamment après le score (6-11), les Girondines comblaient une partie de leur handicap (8-11 à la pause), avant d'égaliser à 11-11 (34e) sous l'impulsion d'une Paula Gondo très précieuse. Le pivot de Mérignac tenait son équipe à bout de bras (14-14). Mais la rentrée de Cristina Niculae, la prestation de Munteanu (ancienne gardienne du Havre) et le manque de discipline avaient raison de la résistance du MHB. Brasov tenait son succès (19-23 à la 53e) et gérait son avance jusqu'à la fin.

« Nous avions réalisé un exploit à l'aller et il aurait fallu en accomplir un deuxième, regrettait l'entraîneur mérignacais Thierry Vincent. Il y a de la déception, mais de la fierté en même temps car l'équipe a beaucoup grandi cette saison. » Noumia Zitiou reconnaissait que « le plus fort l'avait emporté » et se projetait aussitôt sur les prochains défis à relever : « Il nous reste encore trois journées difficiles en Championnat [Mérignac est 5e de D1] qu'il faudra bien négocier si nous voulons revenir en Coupe d'Europe.»

F. Ch.