« Si L'OM perd, c'est le feu dans le stade »

RECUEILLI PAR ROMAIN CANUTI
— 
Peu efficace lors de ses six mois à l'OM, Kaba avait été très bon à Nice la saison 2002/2003
Peu efficace lors de ses six mois à l'OM, Kaba avait été très bon à Nice la saison 2002/2003 — B. BEBERT / SIPA

De son propre aveu, l'attaquant aux 18 clubs est proche de la retraite. Kaba Diawara se donne jusqu'au prochain mercato pour trouver un club. En attendant, il regarde des matchs, ceux de ses anciens clubs. Surtout l'OM et Nice.

Qu'avez-vous pensé

du match nul

entre Arsenal et l'OM ?
J'étais au match. Le stade est magnifique d'ailleurs, ça donne envie de remettre des crampons. C'est bien pour l'OM, même s'ils peuvent nourrir de regrets parce qu'au début, on était tous persuadés qu'ils allaient gagner.
Dimanche, ils jouent

contre Nice, un club que vous connaissez bien, avec Eric Roy entraîneur…
Tous les clubs essaient d'avoir un peu de continuité. A Nice, c'est bien fait avec Eric, même si je l'aurais vu à un poste plus haut que celui d'entraîneur. C'est un mec calme, posé. Quand on est entraîneur, il faut être direct. Mais ça va faire bientôt deux ans et il s'en sort très bien. Et puis rien ne dit qu'il ne va pas récupérer un poste de manager dans les années à venir.
Meriem et Dja Djédjé, deux de vos anciens coéquipiers

à Arles-Avignon, évoluent chez les Aiglons…
J'ai vu un peu leurs matchs. Il faut qu'ils sortent de la saison traumatisante de l'an dernier. Ce n'est pas facile, il faut être bon d'entrée sinon on leur en reparle. Il faut qu'ils tiennent jusqu'à la fin de l'année civile.

Et l'OM ?
Ils font ce qu'ils peuvent eux aussi. Ils doivent faire avec ce problème Anigo-Deschamps, ce n'est pas évident. On a connu ça avec Courbis et Marchand. Il y a des joueurs qui sont venus grâce à un mec, d'autres qui sont venus avec l'autre. Personne ne veut se griller, c'est normal. Donc le mieux, c'est de gagner des matchs, comme ça, on parle du terrain. Là, ça va mieux, mais on sait comment c'est : ils perdent contre Nice, et c'est le feu dans le stade.