Michel Rondeau (Volley Pro A) : «L'an prochain, l'objectif c'est l'Europe»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Michel Rondeau, président des Spacer's de Toulouse.

Quel bilan tirez-vous de cette saison de Pro A ?

On a fait mieux que l'objectif que l'on s'était fixés, à savoir le maintien. Etant données les victoires que l'on alignait à un moment, on espérait peut-être encore un peu mieux... Mais il n'y a pas beaucoup de promus qui peuvent se vanter de finir 9es l'année de leur montée.

Vos cinq défaites lors des cinq derniers matchs vous privent de play-offs. C'est tout de même une déception...

Non. C'est juste la cerise qui n'est pas sur le gâteau. La blessure de Bojidar Slavev (fracture d'un scaphoïde), nous a handicapés, ainsi que la victoire surprenante de Nice sur Tours (3-2). Cette absence, ajoutée à celle de Stéphane Sapinart (opéré d'un genou) nous a privé de deux réceptionneurs-attaquants de base. Sur un six majeur et sans banc suffisant, ça fait beaucoup.

L'équipe n'a-t-elle pas un peu baissé les bras sur la fin ?

Non. Mais à partir du moment où l'on n'a plus de réception, le passeur est obligé de courir dans tous les coins et cela devient difficile.

Quelle est votre objectif pour la saison prochaine ?

L'objectif, c'est l'Europe ! On y parviendra en gagnant la Coupe de France, en terminant dans les deux premiers de la phase régulière ou en étant finalistes du Championnat. Dire que l'on veut être européens, cela peut paraître ambitieux. Mais il n'est pas ambitieux de dire que l'on va tout faire pour y parvenir.

Recueilli par Nicolas Stival