Eric Girard : «Il va falloir se serrer les coudes»

©2006 20 minutes

— 

Interview d'Eric Girard, entraîneur de la SIG (2e de Pro A).

Avez-vous digéré l'élimination en 8e de finale de la Coupe de France, mardi à Pau (85-71) ?

Oui. C'était le plus mauvais tirage. On connaissait la valeur de l'Elan Béarnais, qui est invaincu chez lui depuis un an et demi. Pour gagner là-bas, il fallait que tous les joueurs soient bons en même temps. Cela n'a pas été le cas.

La bonne nouvelle, c'est que les Palois vont affronter Le Mans en quarts de finale. L'un de vos deux concurrents pour le ranking ne marquera donc pas de points...

Je pense qu'il ne faut pas être obnubilé par le ranking [le vainqueur de ce classement calculé avec le Championnat et la Coupe sur les trois dernières saisons sera assuré de disputer l'Euroligue pendant trois ans]. Il faut privilégier le sportif. L'important, c'est de gagner un maximum de matchs. Les points viendront ensuite.

Dans quel état d'esprit abordez-vous les trois déplacements à venir en Pro A (à Bourg puis à Pau et à Villeurbanne) ?

Cela va être une période pas évidente, qui va servir de révélateur. J'attends une réaction dès dimanche. Mais il va falloir compenser l'absence pour six mois de Sacha Giffa [opéré hier d'une rupture du tendon d'Achille]. Le marché étant très pauvre, on n'est pas sûr de prendre un joker médical. On doit néanmoins rester ambitieux et terminer dans le Top 4 avant les play-offs. Avec aussi la blessure de Jeff (lire ci-contre), on vit un moment délicat. Il va donc falloir se serrer les coudes pour en ressortir plus forts.

Recueilli par Jérôme Sillon