Football (Coupe de France) : Nantes prend le pari de la finale

©2006 20 minutes

— 

En route pour le Stade de France. Ce soir, à 20 h 45 à la Beaujoire, les Canaris doivent écarter en demi-finale de la Coupe de France le Paris Saint-Germain pour s'ouvrir les portes de la finale. La revanche de la demie remportée par Paris en 2004 ? « Ce n'est pas le même match, assure le capitaine nantais Mickaël Landreau. La preuve : en 2004, c'est Mario Yepes, maintenant parisien, qui avait égalisé pour nous. Remarquez, il peut encore marquer pour Nantes... » Un trait d'humour qui tranche avec la concentration des Canaris hier à l'entraînement. Car malgré les forfaits des fines lames parisiennes Bonaventure Kalou (suspendu) et Pedro Miguel Pauleta (contracture à la cuisse gauche), les Jaune et Vert ne versent pas dans l'excès de confiance. « Méfions-nous, Paris possède d'autres bons joueurs tout à fait capables de remplacer Kalou et Pauleta », estime le milieu de terrain Frédéric Da Rocha. Une vision partagée par nombre de ses coéquipiers.

Seul Habib Bamogo détonne dans ce concert d'humilité. « Ces absences enlèvent une grosse pression sur nos épaules », avoue l'attaquant nantais. Pour ce choc, le défenseur Loïc Guillon, qui souffre d'une petite lésion à la cuisse gauche, reste incertain. Hier soir, il était du groupe de dix-huit joueurs retenu par l'entraîneur Serge Le Dizet. Nicolas Savinaud devrait le suppléer dans l'axe de la défense aux côtés de Mauro Cetto. Jérémy Toulalan (douleurs à un mollet) et Mamadou Diallo (douleurs aux côtes) effectueront leur retour.

David Phelippeau