Football (Coupe de France) : ne pas louper la marche rennaise

©2006 20 minutes

— 

Objectif : Stade de France. L'Olympique de Marseille accueille Rennes cet après-midi (17 h), au Stade-Vélodrome, en demi-finale de la Coupe de France. Après l'exploit accompli à Lyon (1-2) en quart de finale le 11 avril, les Olympiens ne sont plus qu'à 90 minutes d'une première finale de Coupe de France dans l'antre des champions du monde 1998. « C'est un rêve de jouer dans ce stade, mais c'est un match très difficile qui nous attend » prévient Toifilou Maoulida. Une rencontre particulière pour l'attaquant phocéen qui évoluait sous les couleurs rennaises au cours de la saison 2004-2005. Pour faire face au tandem Källström-Utaka, les deux meilleurs buteurs rennais cette saison avec dix-huit réalisations, Jean Fernandez optera pour son 4-3-3 offensif qui lui réussit bien depuis quatre matchs. Bilan : 11 buts marqués contre 3 encaissés. Néanmoins, la prudence est de mise chez l'entraîneur phocéen : « Rennes est l'équipe en forme du moment. On ne doit pas la sous-estimer malgré sa défaite à Nice en Championnat [2-1], dimanche dernier, prévient-il. Le match se jouera sur des détails. » Dans ce contexte, l'appui des spectateurs marseillais pourrait faire la différence. « On a la chance de recevoir et de compter un douzième homme avec le public. Cela fait dix-sept ans qu'on n'a pas remporté la Coupe de France, on va donner le maximum », assure Maoulida. Pour l'occasion, l'OM devrait se présenter au complet, contrairement à l'équipe bretonne privée entre autre de Mensah, Faty, Adailton et Hadji.

J. Giovanella