Buffard refuse le catastrophisme

— 

Il a fini par lâcher le mot. « La crise, on en a connu d'autres et on en connaîtra d'autres… » Laurent Buffard n'est pas dupe. Sa formation du Nantes Rezé basket - qui affronte demain soir Arras (5e de Ligue) à Mangin (20 heures) - traverse une des périodes les plus délicates de sa jeune histoire. Les coéquipières de Caroline Aubert sont 10es avec un succès en cinq matchs. L'ambition du Top 4 n'est plus d'actualité. « Notre objectif c'est le match qui arrive, martèle le coach Laurent Buffard. On peut toujours faire quelque chose. J'ai confiance en ce groupe. » Il en appelle à la « fierté, l'orgueil personnel » de ses filles et avoue vivre « un des pires » débuts de saison de sa longue carrière. Mais se refuse à tirer à boulets rouges sur ses protégées. « Si on tire sur l'ambulance, on va mettre tout le monde par terre », conclut-il.D. P.