« La pression est sur le HBC Nantes »

Recueilli par Nicolas Stival

— 

Fernandez (à g.) : « Nantes a l'obligation d'être présent au final four ! »
Fernandez (à g.) : « Nantes a l'obligation d'être présent au final four ! » — F. SCHEIBER / 20 MINUTES

Des retrouvailles particulières. Le capitaine des Bleus affronte, ce soir, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, un club qu'il aurait pu rejoindre la saison dernière…

Qui a la pression pour ce match ?
La pression est sur les épaules de Nantes, qui a pratiquement l'obligation d'être présent au final four pour pouvoir organiser quelque chose de sympa et continuer à grandir. De plus, cette équipe n'a pas très bien entamé sa saison. C'est important pour eux d'engranger de la confiance. Ils vont venir avec une grosse motivation.

Nantes a en plus un match dur dimanche à Créteil…
Oui, il va falloir qu'ils jonglent entre ces deux matchs. S'ils lâchent tout contre nous, qu'ils venaient à perdre et que dimanche ils s'inclinent à Créteil lourdement, ça risque de couiner au niveau du bureau…

Nantes fait partie des clubs qui vous ont approché avant de choisir Toulouse…
J'ai gardé de très bons rapports avec Thierry Anti. Le président Pelletier a mal digéré le fait que je choisisse Toulouse. J'étais sûr qu'il y aurait des mécontents. Mais le « H » a su rebondir avec une équipe à la hauteur de ses ambitions. Nantes a même un temps d'avance sur nous.