Le 4-4-2, la nouvelle donne tactique de Deschamps

— 

L'entraîneur marseillais, que l'on réduit souvent à la culture de la gagne, n'en reste pas moins un homme de coups tactiques. A Monaco, Didier Deschamps n'avait pas hésité à faire un onze à 4 buteurs (Kallon-Saviola-Chevanton-Adebayor). Contre Ajaccio, DD a expérimenté le 4-4-2 en ligne. Même s'il a procédé à une large revue d'effectif, offrant des titularisations à Bracigliano, Traoré, Sabo, Kaboré et Jordan Ayew, il a gardé hier ce le schéma tactique. « C'est le système le plus rationnel pour utiliser la largeur du terrain », argumente Deschamps. Hier, l'OM pouvait compter sur une véritable ligne de quatre attaquants, de quoi étirer au mieux la défense lensoise. « Le vrai avantage, c'est de pouvoir compter sur deux éléments en pointe », poursuit le coach. « A la perte du ballon, il faut par contre faire vite pour avoir deux lignes de quatre derrière, prévenait lundi André Ayew, fan du dispositif. Je peux plus décrocher, venir chercher les ballons plus bas. » Les seules réserves sur ce changement concernent l'intégration des cadres de l'équipe au profil « atypique ». Hier, Lucho a prouvé qu'il avait le volume de jeu adéquat. Et Alou Diarra ?R. C.