Nenê, du PSG, après avoir butté contre Dijon le 23 octobre 2011.
Nenê, du PSG, après avoir butté contre Dijon le 23 octobre 2011. — Thibault Camus/AP/SIPA

FOOT

PSG: Nenê et Paris se baladent sur la Ligue 1

Le Brésilien brille à son tour et permet au PSG de reprendre le large en tête du classement...

C’est une question de priorité. L’an passé, lorsqu’il revenait exténué de ses déplacements de Ligue Europa, le PSG souffrait en championnat. Cette saison, il a plutôt choisi de trainer son spleen en semaine mais de faire le boulot le week-end. Un calcul efficace, puisqu’en battant Dijon (2-0) trois jours après avoir souffert à Bratislava (0-0), les hommes de Kombouaré ont poursuivi hier leur paisible marche – 25 points pris sur les 27 derniers possibles – sur une Ligue 1 dont ils reprennent la tête.

Nenê comme fin 2010

Et pourtant, tout n’est pas encore parfait. Nonchalant au possible, à l’image d’un Pastore tout juste moyen, le PSG a joué à se faire peur en laissant à son modeste adversaire une grosse demi-douzaine d’occasions franches, sur lesquelles Diego Lugano - associé pour la première fois en défense à Mamadou Sakho - a semblé terriblement pataud. «A un moment, on s’est tous regardés et on s’est dit qu’il fallait laisser passer l’orage», témoigne ce dernier, soulagé. Même sentiment chez Antoine Kombouaré, son coach: «C’est une belle victoire car acquise dans la douleur. Malgré la fatigue, on est capables de s’arracher, de lutter.»

Pastore-dépendance?

Et surtout, le Parc des Princes (encore plein) a retrouvé son Nenê version fin 2010, double buteur décisif. «Vous aviez parlé de Pastore-dépendance? Eh bien voilà, conclut dans un large sourire Kombouaré. Ce soir, c’est Nenê qui brille. La semaine dernière, c’était Gameiro. C’est la force d’un groupe.» Et pour l’instant, ça suffit amplement.