Coupe du monde: Papé n'échange «pas son maillot contre celui des Blacks»… Szarzewski: «On a joué à 16 contre 15»...

COUPE DU MONDE Les premières réactions des Bleus après leur défaite (8-7) contre la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde...

Alexandre Pedro, à Auckland

— 

Imanol Harinordoquy, déçu à côté de Dimitri Yachvili et Lionel Nallet, le 23 octobre 2011
Imanol Harinordoquy, déçu à côté de Dimitri Yachvili et Lionel Nallet, le 23 octobre 2011 — REUTERS

De notre envoyé spécial en Nouvelle-Zélande,

Aurélien Rougerie (trois-quarts centre)

«On peut être fiers de nous. On a tout donné, je crois que l'on peut dire que l'on sort la tête haute de cette compétition. On n'a pas de regrets à avoir. On est passés par tous les sentiments durant quatre mois en comptant la préparation. On a connu la honte après la défaite face aux Tonga mais on finit je crois sur une belle note… On a protégé les jeunes joueurs face à vous journalistes. D’ailleurs je tenais à m’excuser si j’ai pu vous vexer par mon attitude. C’était un coup monté pour protéger le groupe et des joueurs sous le feu de la critique.»

Pascal Papé (deuxième-ligne)

«Le rugby voulait que les Blacks soient champions. Voilà c’est fait. Mais ce soir je n’échange jamais mon maillot contre celui des Blacks. On a très bien représenté notre pays mais le destin a fait  qu’on ne pouvait pas être champion du monde. On ne pouvait pas mieux faire… La trajectoire de cette équipe n’était  pas droite, mais elle était somptueuse»

Maxime Mermoz (trois-quarts centre)

«Je me suis pris un coup de poing de Weepu en plein dans l’oreille. Je n’entendais plus rien, et maintenant je n’entends toujours pas bien. L’arbitre n’a pas sifflé.»

Dimitri Szarzewski (talonneur)

«Ce soir on a joué à seize contre quinze. Quand on dispute une finale de Coupe du monde on veut être arbitré de façon équitable. Ce soir, cela n’a pas été le cas On savait qu’il (Craig Joubert) ne laissait rien passer. Il nous a rien laissé passer alors qu’il a été beaucoup plus cool avec eux. Franchement j’aurais préféré prendre 40 points.»