« Je ne suis pas en préretraite à Nantes ! »

Recueilli parDavid Phelippeau

— 

Avec Dunkerque la saison dernière (notre photo), Siffert s'était incliné à Beaulieu (37-27).
Avec Dunkerque la saison dernière (notre photo), Siffert s'était incliné à Beaulieu (37-27). — F. Elsner / 20minutes

Demain soir, à Beaulieu (20 h 30), le HBC Nantes (5e) accueille Dunkerque (13e), lors de la 6e journée de LNH. L'occasion pour le Nantais Arnaud Siffert (32 ans) de retrouver une formation qu'il a côtoyée pendant cinq ans. Entretien avec un gardien rongé par le doute…

Pourquoi avoir quitté

le Nord en fin de saison ?
J'avais besoin de tourner la page, d'un nouveau défi. Nantes, c'était parfait pour ça. C'est un club très jeune, il y a encore beaucoup de choses à faire. J'ai envie d'accompagner Nantes dans son ascension. C'est pour ça que je suis déçu de mes prestations depuis le début. Je n'apporte pas ce que je devrais apporter.
Vous doutez en ce moment…
Je ne suis pas dupe, je sais très bien ce qu'on peut penser de moi… J'assume, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai besoin d'en parler. Je ne suis pas venu ici en préretraite ou en vacances. Je ne suis pas du tout satisfait de moi. Je continue à bosser pour être performant. Le travail me rassure. Je pense que je suis sur la bonne voie. Le fait d'en parler aussi m'a fait beaucoup de bien…
Au poste de gardien, ça se joue beaucoup dans la tête…
Physiquement, on n'a pas besoin d'être au top pour être bon. En revanche, c'est un poste où on est plus en échec qu'en réussite. Si le doute commence à s'immiscer, c'est difficile. L'échec fait partie du boulot et il faut l'encaisser.
Votre intégration

se passe-t-elle bien ?
Oui, mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. Je n'ai rien à redire sur le groupe. Mais c'est le temps qui va nous donner des repères à tous, et à moi le premier. Et puis, il y a la philosophie de jeu portée vers l'offensive qui me perturbe. A Paris ou à Dunkerque, c'était plus la défense. Il faut que j'accepte de prendre trente buts par match. Mais je vais finir par m'exprimer...