Tony Parker ne va pas tirer sur la corde

— 

Que le public villeurbannais ne se fasse pas d'illusions. Tony Parker a beau avoir rejoint l'Asvel pendant la durée du lock-out en NBA, son coach n'envisage pas de l'utiliser 40 minutes à chaque match. Et d'autant plus ce soir (19 h 30), face à Gravelines, au terme d'une semaine durant laquelle la star du basket français a été contrainte d'honorer de nombreuses obligations, aussi bien en France qu'aux Etats-Unis. « C'est infernal ce qu'il fait, constate Pierre Vincent. L'idée est donc de le faire jouer 20 à 25 minutes », annonce-t-il, rappelant par ailleurs que sa volonté est « de développer les jeunes joueurs ». Léo Westermann (19 ans) peut donc s'attendre à être davantage sollicité ce soir face aux Nordistes qu'il ne le fut la semaine dernière contre le Paris Levallois. Mais le nouveau capitaine de l'Asvel a les épaules pour prendre le relais de TP. « Je pense avoir franchi un cap, affirme-t-il. J'ai notamment emmagasiné beaucoup de confiance cet été avec l'équipe de France Espoirs. »S. M.