Italie: l'Inter s'enfonce à Catane et s'approche de la dernière place!

© 2011 AFP

— 

L'Inter Milan a perdu pour la quatrième fois de la saison (2-1) en championnat d'Italie, samedi à Catane en match avancé de la 7e journée, et pourrait se retrouver relégable en fonction des résultats de dimanche, inquiétant avant d'aller à Lille en Ligue des champions.

L'Inter n'est pas guérie, les plaies laissées par le 3-0 encaissé à San Siro contre Naples suppurent toujours. Elle ne compte que 4 points en six journées (la première a sauté à cause de la grève des joueurs) et compte la plus mauvaise défense de Serie A (13 buts), un comble pour les héritiers du +catenaccio+ (cadenas) d'Helenio Herrera!

Pourtant le nouvel entraîneur, Claudio Ranieri, avait été offensif dans ses discours pendant la pause internationale, assurant que la soif de victoire de cette équipe qui a tout gagné n'était pas tarie, et que le 3-0 contre le Napoli avait été conditionné par l'arbitre.

Sous le déluge sicilien, son équipe a bien contrôlé en première période la modeste équipe de Vincenzo Montella, habituée à lutter pour le maintien. Esteban Cambiasso a tôt ouvert le score d'une volée du gauche (6). Le centre était du Brésilien Maicon: les sénateurs du vestiaire signaient le retour de l'Inter.

Deux buts en trois minutes

Mais en trois minutes après la reprise, les Siciliens ont renversé la situation, et renvoyé l'Inter à ses interrogations, sur deux courses de Gonzalo Bergessio.

L'Argentin a d'abord traversé la défense de l'Inter pour servir Almiron (47), puis a obtenu un penalty en étant - à peine - touché par Luca Castellazzi après avoir encore pris de vitesse la charnière centrale Walter Samuel-Lucio (50).

Francesco Lodi a transformé la sanction, et l'Inter n'a guère inquiété ensuite le gardien argentin Mariano Andujar. Et ce manque de réaction est peut-être le plus inquiétant.

Après deux victoires pour sa prise de fonctions, Ranieri a enchaîné deux défaites et l'idée s'impose de plus en plus que l'équipe est trop vieillissante. Elle doit réagir dès mardi à Lille, en C1, compétition où elle a déjà perdu une fois, sous Gian Piero Gasperini et à domicile, contre Trabzonspor (1-0). Heureusement elle devrait retrouver son maître à jouer, le Néerlandais Wesley Sneijder, qui devrait être remis.

Samedi soir l'autre club milanais, l'AC Milan, guère mieux loti (15e avec 5 points), tentait de se réveiller contre Palerme, et Naples visait la première place du championnat contre Parme.