Sport

Basket : Retour gagnant pour Tony Parker

Basket – Pour son premier match avec l’Asvel remporté vendredi devant le Paris-Levallois (75-73), le meneur des Bleus a été à la hauteur de l’attente qu’il a suscitée.

« On peut perdre des matchs avec Tony Parker ». La mise en garde de Pierre Vincent a bien failli se vérifier, vendredi, à l’Astroballe. Malgré la présence du triple champion NBA dans ses rangs, l’Asvel a eu toutes les peines du monde à s’imposer devant une formation parisienne séduisante et qui en fera souffrir plus d’un. « On s’en sort très bien », a reconnu TP qui a pris les choses en main pour éviter que la soirée ne tourne au vinaigre. Alors que la « Green Team » était menée à l’abord du dernier quart-temps (51-55), le meneur de jeu des Bleus a inscrit 10 de ses 21 points pour permettre à l’Asvel de reprendre les commandes de la partie (66-63 à la 34e). Et dans les dernières secondes, après avoir délivré une passe décisive à Phil Goss dont le tir à trois points s’est avéré décisif, c’est encore lui qui a intercepté le ballon qui aurait pu permettre au PL d’arracher la victoire (75-73). « J’ai pris mes responsabilités car j’avais envie d’offrir la victoire à Pierre Vincent pour sa première à domicile » a déclaré l’icône du basket français, ravi de ses premiers pas sous le maillot villeurbannais. « C’est génial. L’accueil du public a été énorme. Ca fait chaud au cœur. J’espère que ça va durer longtemps. Jouer devant ma famille et mes amis c’est une opportunité que je n’aurais peut-être plus jamais ».

Retour à San Antonio

Son début de match éblouissant (7 points et 2 passes en 5 minutes), qui a enchanté l’Astroballe, semblait avoir mis l’Asvel sur les bons rails (29-14 à la 10e). « Mais on s’est relâché », a regretté TP. L’attaque villeurbannaise s’est alors grippée face à la défense de zone parisienne. « Intégré un bon joueur a des avantages mais aussi des limites, constate son coach, Pierre Vincent. On est encore loin d’être carré dans ce que l’on fait et ça demande du travail ». « On doit encore progresser, trouver un fond de jeu, confirme Tony Parker. Ca va prendre du temps ». Mais pris par des obligations personnelles,  Tony Parker ne pourra pas consacrer l’intégralité de son temps à l’Asvel ces prochains jours. « Je suis obligé de repartir à San Antonio demain (samedi). Mais je serai de retour mardi », a-t-il promis.