Supporters, anciens commentateurs, joueurs professionnels... Christian Jeanpierre jugé par ses téléspectateurs

RUGBY Le journaliste de TF1 est très critiqué pour ses commentaires de match lors du mondial néo-zélandais...

Antoine Maes

— 

Le journaliste de TF1 Christian jeanpierre, en mars 2008, au Stade de France.
Le journaliste de TF1 Christian jeanpierre, en mars 2008, au Stade de France. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Si Marc Liévremont pense faire l’unanimité contre lui, il peut toujours se consoler. En Nouvelle-Zélande, un autre Français arrive à s’attirer encore plus d’inimitiés. A 46 ans, Christian Jeanpierre commente sa 2e Coupe du monde de rugby, mais attire encore plus de critiques que lors de la première. Chauvinisme, enthousiasme débordant, manque de connaissance… Pierre rabadan, joueur au Stade Français, Pierre Salviac, ancien commentateur de rugby sur France Télés, et Jacques Noble, président du club des supporters de la Pena Baïona, se penchent sur le cas Jeanpierre.

«On sent que ce n’est pas un spécialiste de rugby»

Pierre Rabadan, joueur du Stade Français – «Je n’ai vu qu’un seul match où il commentait, c’était contre l’Angleterre. C’est sûr, il est un peu euphorique, ça change du style Canal. On sent que ce n’est pas un spécialiste de rugby. Après, c’est sur TF1, donc c’est différent. Mais je n’ai pas envie de l’accabler. Il est complémentaire avec Lacroix, et il s’adresse à un public très large. Le but, c’est que les gens comprennent les règles. Après, il ne faut pas non plus dire que tout est magique, magnifique...  Et puis TF1 n’avait pas beaucoup de choix. Du rugby, ils n’en font que tous les quatre ans, ça se sent dans la manière d’aborder l’événement.»

«C’est à lui de se regarder dans une glace et de dire s’il est compétent»

Pierre Salviac, ancien commentateur de rugby sur France télévisions – «J’ai deux points de vue. Celui du professionnel et celui du téléspectateur. Sur le premier, de ma part, ce serait l’hôpital qui se fout de la charité. Comme moi, il se fait assassiner. C’est à lui de se regarder dans une glace et de dire s’il est compétent. En tant que téléspectateur, je lui dis qu’on ne peut pas prendre les gens pour des cons. Quand le match n’est pas bon, c’est difficile de dire le contraire. Après, TF1 a acheté les droits, on ne peut pas dire qu’on a des belles oranges alors qu’elles sont pourries. Le problème en France, c’est que les téléspectateurs se sont arrêtés à Couderc-Albaladejo. Après, il n’y aura plus personne. Est-ce qu’on peut commenter le foot et le rugby? Non, on ne peut pas passer de l’un à l’autre en 8 jours. Mais ce n’est pas lui le responsable, c’est TF1. Les audiences sont bonnes. Mais un commentateur n’ est absolument pour rien dans les audiences.» 

«Je suis habitué aux commentaires de Canal+, qui sont plus pros»

Jacques Noble, président de la «Pena Baïona», club de supporters de l’Aviron Bayonnais – «Il est sympa, un peu chauvin, mais ce n’est pas un spécialiste. Je suis habitué aux commentaires de Canal+, qui sont plus pros. Là, même s’il y a Lacroix à côté de lui… Mais on a d’autres sujets de préoccupation ici.  On a un club, l’équipe de France, ça vient après. S’il commentait un match de l’Aviron? Il le vivrait peut-être différemment. Il verrait ce que c’est, le rugby. Après, lui ou un autre, on s’en fiche un peu. Peut-être que comme ça, on ne parle pas de l’équipe de France, ou alors ça permet de lâcher un peu l’entraîneur. C’est pas un gros souci.»

Mots-clés :

Aucun mot-clé.