« Une chance pour le basket français »

Recueilli par S. Marteau

— 

Malgré l'arrivée de Tony Parker, Gilles Moretton maintient les mêmes objectifs pour l'Asvel.
Malgré l'arrivée de Tony Parker, Gilles Moretton maintient les mêmes objectifs pour l'Asvel. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

La décision de TP d'évoluer à l'Asvel pendant la durée du lock-out en NBA ravit son président.

Comment réagissez-vous à l'arrivée de Tony Parker ?
Voir Tony porter le maillot vert à l'Astroballe était l'un de mes objectifs. On avait convenu que cela se fasse à la fin de sa carrière. Ce lock-out est donc une chance pour nous, mais aussi pour le basket français car cela va donner un éclairage nouveau à notre discipline.
Pouvez-vous déjà mesurer l'impact de son arrivée ?
C'est encore un peu tôt. Mais on peut imaginer qu'il sera important sur la billetterie, le merchandising et aussi l'image du club. Il y a déjà un très fort impact médiatique. Cela dépasse le cadre de l'info sportive basket.
Allez-vous revoir vos objectifs à la hausse ?
Non. L'objectif est toujours de se qualifier pour les play-offs car on ne sait pas combien de temps va durer le lock-out.
Comment faire pour que le soufflé ne retombe pas une fois que Tony repartira ?
Tony, Nicolas Batum ou Boris Diaw ont assumé leur responsabilité en décidant de revenir en France. A nous, fédération, ligue et clubs, de prendre le relais, notamment au niveau des infrastructures, car on a besoin de nouvelles salles. Il faut faire avancer ces projets afin d'être en mesure, un jour, de pouvoir garder ces joueurs toute une saison et non pas pour la durée d'un lock-out.

Léo Westermann cède son numéro

Avec l'arrivée de Tony Parker, le capitaine de l'Asvel a été contraint de céder son numéro de maillot. Léo Westermann évoluera désormais avec le 7 tandis que TP récupère son numéro fétiche, le 9. « On aurait pu ressortir le 4, celui d'Alain Gilles et de Delaney Rudd, mais Tony est très attaché au 9 », nous a confié Gilles Moretton.