OM: Labrune rassure Deschamps sur son sort

FOOTBALL Didier Deschamps n'est pas encore menacé, malgré la 13e place de Marseille en championnat...

R.S.

— 

Didier Deschamps après la rencontre face à Brest, le 2 octobre 2011
Didier Deschamps après la rencontre face à Brest, le 2 octobre 2011 — Claude Paris/AP/SIPA

Cet OM est en train de rentrer dans l'histoire. En soixante-deux saisons de L1, le club phocéen avait rarement aussi mal démarré un championnat. A deux reprises seulement, Marseille ne comptait que huit points en neuf journées. Mais pour l’instant, pas question de tout faire voler en éclat. Après le nul des Olympiens face à Brest (1-1), dimanche, Vincent Labrune a réaffirmé son soutien à Didier Deschamps, malgré l’éloignement de la troisième place synonyme de Ligue des champions.

«Il n’y a pas de sujet, a balayé le président de l’OM, dimanche soir dans L’Equipe.  Nous sommes conscients de nos limites. Nous savons que nous n’avons pas de marge. Ça peut être une saison compliquée, comme la dernière l’a été, il ne faut pas l’oublier.» Un peu plus tôt, l’entraîneur marseillais affirmait être conscient de ne pas être «intouchable», alors qu’il attaque sa troisième saison d’affilée sur le banc marseillais (record de l’ère Louis-Dreyfus, devant Courbis). «Limogé? Ça fait partie du métier d'entraîneur. Mais je ne me lève pas le matin en se posant ce genre de questions. Si Margarita Louis-Dreyfus ou Vincent Labrune le décident, alors je peux être viré dès aujourd'hui», expliquait-il dimanche dans «Téléfoot».