Rugby: Coupe du monde terminée pour Dan Carter

COUPE DU MONDE Catastrophe pour la Nouvelle-Zélande qui perd son ouvreur touché aux adducteur...

A.P. à Wellington

— 

Le Neo-Zélandais Daniel Carter, en octobre 2010
Le Neo-Zélandais Daniel Carter, en octobre 2010 — V.Yu/AP/SIPA

De notre envoyé spécial,

Finalement, on a fini par trouver des supporters encore plus malheureux que ceux de l’équipe de France et ils sont Néo-Zélandais. Vers 10h,  la nouvelle du forfait de Dan Carter est venue gâcher le petit déjeuner dominical de tout un pays. Le demi d’ouverture des All-Blacks souffre d’une profonde déchirure aux adducteurs et voit sa Coupe du monde s’arrêter avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment.

Chargé d’annoncer la mauvaise nouvelle, le sélectionneur Graham Henry parle «d’une tragédie» pour son joueur. «Ce tournoi devait être son sommet, il est concentré dessus depuis des années, c'est horrible qu'il ne puisse plus en faire partie», ajoute  Henry qui a appelé Aarron Cruden des Chiefs de Hamilton en renfort.

Weepu le Parra néo-zélandais?

A 29 ans, Carter paraissait au sommet de son art. L’absence du meilleur numéro dix de la planète risque d’être très compliqué à combler. Dimanche face au Canada, son remplaçant, Colin Slade est attendu au tournant. «Colin est le choix numéro un pour aujourd'hui, nous avons beaucoup de confiance en sa capacité à faire le boulot», cherche à rassurer Henry. Sauf que la sortie du jeune Slade (23 ans) contre le Japon n’a pas convaincu. Les médias néo-zélandais avancent  une autre possibilité, déplacer l’expérimenté demi de mêlée Pire Weepu au poste d’ouvreur. 

Les mauvaises nouvelles ne sont pas peut-être pas terminées pour la Nouvelle-Zélande. Le cas de Richie McCaw inquiète aussi.  Touché à un pied, le capitaine des Blacks est forfait pour le match du Canada et pourrait bien être de retour que pour la demi-finale. Sans Carter et avec un McCaw amoindri, l’horizon des All-Blacks s’est couvert de nuage très noirs pour la suite de cette Coupe du monde.