Ligue des champions : Arsenal, la patience enfin récompensée

©2006 20 minutes

— 

Surpenant vainqueur du Real Madrid et de la Juventus Turin, Arsenal partira cette fois-ci favori dans sa confrontation avec Villareal. Qualifiés pour la première fois de leur histoire en demi-finale de la Ligue des champions, les Gunners ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. Avec un effectif très rajeuni et parfaitement encadré par les derniers « Frenchies » que sont Thierry Henry et Robert Pires, le club londonien déçoit en Championnat (5e à 26 points de Chelsea) mais brille sur la scène européenne. « Chaque année, on nous annonçait comme un favori de la Ligue des champions, mais on ne passait pas les quarts. Et cette saison, on ne nous voyait pas aller bien loin, et nous sommes toujours là », s'amuse Arsène Wenger.

Le parallèle avec le Liverpool de la saison dernière, largué en Premier League mais sacré champion d'Europe, ne fait pourtant pas tourner les têtes londoniennes avant d'affronter Villarreal. « Notre but n'était pas d'aller en demi-finale, mais de gagner la Ligue des champions. Toutefois, Villarreal ne peut pas avoir sorti l'Inter Milan et se retrouver en demi-finale par hasard non plus », explique Thierry Henry. Egalement novice à ce niveau de la compétition, la formation espagnole estime pour sa part que l'expérience pourrait être la clé de cette confrontation. « Ils ne sont jamais allés aussi loin et ils ont beaucoup de jeunes joueurs. Toute cette pression pourrait les troubler », espère Rodolfo Arruabarrena, héros de toute une ville après avoir marqué le but vainqueur face à l'Inter Milan, mardi dernier.

Gaël Anger