Ligue 1: Le multiplex de la 7e journée à revivre en live comme-à-la-maison

G.A (R.S. pour le live)

— 

Michel Euler/AP/SIPA
  • Caen-Lyon: Le leader lyonnais veut garder la tête

L’Olympique Lyonnais est en tête de la Ligue 1 pour la première fois depuis deux ans. Et ce n’est pas maintenant qu’ils vont changer de cap, surtout contre un adversaire caennais (12e) à leur portée.
L’OL version 2011 a trouvé l’équilibre qui lui faisait défaut. Cinq postes et cinq noms pour une colonne vertébrale de fer: un gardien de but toujours déterminant avec Hugo Lloris, une défense solide avec Dejan Lovren enfin à la hauteur des millions déboursés pour son jeune âge, un milieu de terrain retrouvé avec Maxime Gonalons qui a bien vite fait oublier Jérémy Toulalan et une attaque efficace amputée de Lisandro Lopez mais menée par un Bafétimbi Gomis surpuissant.

  • Ajaccio-Montpellier: Rester sur le podium, éviter la zone rouge

Le bilan des quatre derniers matchs de Montpellier toutes compétitions confondues est mitigé: une victoire, deux nuls, une défaite (contre l’OL). Les Héraultais restent toutefois sur le podium et comptent bien le reste à l’issue de cette 7e journée. Si, en deux confrontations en Corse, aucune des deux équipes n’a jamais gagné, l’enjeu sera bien les trois points. Premier non-relégable, Ajaccio a la possibilité de se rapprocher de la tête, ou de sombrer.

  • PSG-Nice: Le podium pour Paris

Le PSG n’a plus perdu depuis huit matchs, toutes compétitions confondues. Jusqu’à samedi, il n’avait même jamais goûté à autre chose que la victoire depuis la mi-août. Le match nul (2-2) à Evian TG a mis en évidence les secteurs en difficulté. Il a également montré la force de l’équipe d’Antoine Kombouaré, qui a su revenir dans un match qu’on donnait perdu dès la 20e minute de jeu. Mené par un Javier Pastore toujours décisif mais limité par une défense au ciment encore frais, Paris devra composer avec une équipe niçoise qui réussit bien au Parc des Princes.

  • Lorient-Auxerre: Lorient peut continuer à  grimper

Les Lorientais n’ont plus gagné chez eux face à Auxerre depuis la saison 2006-2007. C’est d’ailleurs leur seule victoire en sept confrontations face aux Bourguignons au Moustoir. En ce début de saison, Lorient pointe à la 11e place, alors qu’Auxerre (9) fait partie des cinq équipes à sept points en milieu de tableau. Un duel à distance devrait avoir lieu entre Jérémie Aliadière, deux fois décisif samedi dernier face à Saint-Etienne, et Alain Traoré, meilleur buteur du championnat avec cinq buts.

  • Sochaux-Rennes: Les piliers de la L1

Ce match est un classique de la Ligue 1. En 45 confrontations au stade Bonal, Sochaux s’est défait de Rennes 30 fois, pour un total de 96 buts. L’année dernière, les Doubistes avaient infligé aux hommes d’Antonetti un 5-1 grâce notamment à un doublé de Modibo Maïga. Ce dernier, en conflit avec sa direction, ne devrait pas être aligné, tout comme Kevin Anin. Les deux équipes se talonnent au classement, Sochaux accusant un retard de deux points. Une 31e victoire face aux Bretons leurs permettraient de leur passer devant. 

  • Marseille-Evian-TG: Le match à gagner

Ce peut être le match des premières fois. Marseille, dernier du championnat, n’a jamais rencontré Evian-TG en Ligue 1. Les Marseillais pourraient avoir la bonne idée d’enregistrer leur première victoire de la saison face aux Savoyards, ce qui aurait le mérite de lancer leur saison. Après avoir accroché le PSG dimanche dernier dans les Alpes, Evian s’attaque à un autre «gros» de L1. «Si on arrive à les bousculer, on se mettra le public avec nous, a déclaré l’attaquant d’Evian Yannick Sagbo. Ils sont dans l’attente de résultats et les supporters vont siffler si l’OM n’arrive pas à ouvrir le score en première mi-temps. Ça peut effectivement jouer en notre faveur.»

  • Dijon-Brest: Laisser l’autre sur la paille

Il s’agit pour les deux équipes de s’éloigner de la zone de relégation en laissant l’autre sur la paille. Avant le match, c’est Dijon qui a l’avantage du classement, à un point de son concurrent brestois. L’historique de leurs confrontations n’est d’aucune aide, puisque les deux clubs ne se sont jamais affrontés en Ligue 1. Si Brest peut se reposer sur l’expérience de sa saison passée dans l’élite, Dijon a mieux démarré cette année, avec déjà deux victoires. Soit deux de plus que les Finistériens, qui n’en ont pas encore vu la couleur en 2011.

  • Nancy-Valenciennes: Le duel des relégables

Valenciennes pourrait avoir lancé sa saison samedi dernier grâce à son succès 4-0 face à Dijon. Nancy reste l’une des trois équipes avec Marseille et Brest à n’avoir toujours pas gagné cette année. Ce duel de relégables est déjà décisif puisqu’une victoire de l’un ou l’autre donnerait un certain avantage dans la course au maintien. Même en début de saison.