Ligue 1 : l'OM veut enfin aller droit au but

©2006 20 minutes

— 

José Anigo, le directeur sportif du club phocéen, l'avait annoncé en début de saison : « Le but de notre recrutement est de construire une équipe qui fasse le spectacle et qui donne du plaisir aux gens. » Pourtant, il faut reconnaître que l'OM version 2005-2006 n'a fait rêver qu'en de rares occasions cette saison. Certes, il y eut les succès face à la Lazio de Rome (3-0) et La Corogne (5-1) en Coupe Intertoto, puis celui face à Paris (1-0) en L1. Mais que dire des pitoyables prestations au Mans (3-0), à Ajaccio (3-1) ou encore face à Sochaux (0-0) et Toulouse (0-0) ? Ces performances ont laissé le public phocéen sceptique quant aux capacités de son équipe à produire du jeu et à inscrire des buts.

Dans ce contexte, la victoire acquise avec la manière à Nantes (1-3) samedi, n'en est que plus savoureuse pour Jean Fernandez et son groupe. « Car Marseille fait de nouveau rêver », estime le coach olympien.

Avec son quatuor Ribéry, Niang, Pagis, Maoulida, l'OM a montré un visage résolument offensif qui lui a parfaitement réussi. « Si l'option offensive a fonctionné, c'est qu'on a bien appliqué les consignes au niveau de l'animation du jeu », reconnaît l'attaquant Mamadou Niang. Avec Franck Ribéry repositionné dans l'axe derrière le trident d'attaquants, « on a pu presser plus haut, renchérit le défenseur Habib Beye. Quand offensivement on arrive à mettre cette pression sur l'adversaire, on est plus forts. On a ainsi plus de facilité à jouer et à mettre en difficulté l'adversaire. » Une tactique qui, selon Fernandez, sera reconduite dès samedi à Monaco (34e journée de L1).

Sandrine Dominique