Rugby: Mas forfait contre la Nouvelle-Zélande... Lièvremont encore très agacé par une question...

COUPE DU MONDE DE RUGBY Toute l’actualité des Bleus à l’heure néo-zélandaise

A.P. à Napier

— 

Nicolas Mas entouré de Louis Picamoles (à sa gauche) et de Luc Ducalcon, le 14 septembre 2011 à Takapuna.
Nicolas Mas entouré de Louis Picamoles (à sa gauche) et de Luc Ducalcon, le 14 septembre 2011 à Takapuna. — B.Cristele / REUTERS

Samedi 17 septembre

Mas: une blessure qui inquiète

Victime d'une déchirure aux ischio-jambiers, le pilier Nicolas Mas ne sera pas rétabli pour affronter la Nouvelle-Zélande le 24 septembre. Marc Lièvremont a confirmé la nouvelle samedi à Napier où l’équipe de France prépare sa rencontre de dimanche contre le Canada. «Nicolas souffre d'une lésion musculaire aux ischio-jambiers. La durée de son indisponibilité est de deux semaines minimum. Il ne jouera déjà pas la semaine prochaine. On espère le récupérer pour les quarts de finale», avance le sélectionneur.  Des examens pratiqués vendredi ont révélé une déchirure. En l’absence du Perpignanais, le XV de France ne compte que trois piliers valides: Luc Ducalcon, Fabien Barcella et Jean-Baptiste Poux. «Si un autre pilier vient à se blesser dimanche, là ça risque de devenir problématique», souffle Marc Lièvremont.

Lièvremont encore énervé

Les conférences de presse passent et les relations entre les médias et Marc Lièvremont se dégradent.  A propos d’une question concernant l’arrivée retardée par le Stade Toulousain de Jean-Marc Doussain, le sélectionneur n’a pas caché son irritation: «Je ne vois pas l'intérêt de revenir sur cette histoire.» Et de demander au journaliste si cette question avait pour but de le « piquer». Si c’était le cas, c’est réussi.

Médard et ses rouflaquettes

Maxime Médard de son côté en a marre que l’attention des médias se focalise sur son système pilaire.  Cette semaine, le Toulousain a eu les honneurs du New Zealand Herald pour sa ressemblance avec… Wolverine. «Je préfère qu’ils parlent de mes performances sur le terrain que de mes rouflaquettes», coupe l’ailier du XV de France qui a d’ailleurs (un peu) coupé ses rouflaquettes à la demande de sa grand-mère. 

 >> Tous nos articles sur la Coupe du monde 2011