Formule 1 : Alonso, l'échappée belle

©2006 20 minutes

— 

Vainqueur hier d'un Grand Prix agité, Fernando Alonso a accru son avance au championnat du monde, profitant notamment du désastreux week-end de Ferrari. Sur le circuit de Melbourne, c'est la voiture de sécurité qui a surtout fait le spectacle, sortant à cinq reprises après des accidents spectaculaires, à l'image de celui de Michael Schumacher. Visiblement décontenancé par sa sortie de route, le pilote Ferrari rentrait même à pied au stand Toyota ! « On a du pain sur la planche », commentait sobrement Schumi après avoir retrouvé ses esprits.

Pendant ce temps, Fernando Alonso vivait une course presque tranquille, l'Espagnol évitant juste les débris des autres monoplaces au fil des accidents. « A Bahreïn et en Malaisie, j'avais repoussé Schumacher et Button, là ma course a été relativement confortable », reconnaissait le champion du monde, qui a inscrit 28 points sur 30 possibles en 2006. Derrière lui, le Finlandais Kimi Räikkönen, encore une fois victime d'un problème mécanique (aileron avant fissuré), devait se contenter d'un nouvel accessit. « Compte tenu de la course, je suis satisfait car nous prouvons que nous sommes au niveau », expliquait l'infortuné pilote McLaren. Au classement des pilotes, Alonso compte désormais 14 points d'avance sur Fisichella et Räikkönen.

Claude Dautel