Xavier Fiard, le roc lyonnais

Stéphane Marteau

— 

A 33 ans, il est toujours fidèle au poste. Solide, presque infaillible. Alors que la première ligne du LOU n'est pas épargnée par les blessures depuis le début de la saison, Xavier Fiard répond toujours présent pour aller au combat. Et cela dure maintenant depuis dix ans.

Le plus ancien joueur du LOU
Arrivé à Lyon en 2002, en provenance de Bourgoin où il a grandi dans l'ombre de l'ancien pilier international Olivier Milloud, « Chouchou », surnom donné par sa grand-mère, a aligné les matchs de Pro D2 sans connaître de graves blessures. « Je n'ai pas de secret, affirme-t-il. ça vient peut-être de la génétique ou de mon style de vie. Je ne me prends pas la tête et je suis peut-être moins stressé que les autres ».
L'accession du club en Top 14 n'a pas eu d'incidence sur son statut. Il demeure l'un des cadres du groupe et a été titularisé lors des deux premières journées face à Clermont et Toulouse. « ça m'a fait plaisir d'affronter les deux derniers champions, confie le plus ancien joueur du LOU. Mon but, en début de saison, était de jouer et de prouver au rugby français qu'il n'y a pas que les étrangers qui comptent. Il y a de très bons joueurs en France ». Xavier Fiard avoue ne pas avoir été surpris par le niveau de jeu pratiqué en Top 14. « ça va plus vite et c'est plus intense, mais c'est moins rugueux dans les mauls ». Il est donc prêt à guerroyer à nouveau, demain, à Agen, même si de l'arthrose au pied droit pourrait remettre en cause sa participation. « Ce doit être la vieillesse », sourit-il.