Le Fénix défied'entréele champion

— 

Soir de fête au Palais des sports André-Brouat. L'affiche de la première journée de D1 entre Toulouse et Montpellier se jouera à guichets fermés, devant 4 000 spectateurs et les caméras de Canal+ Sport (20 h 45). Patrick Salles, président du nouveau Fénix (ex-THB) a fixé la barre très haut pour un club habitué à lutter pour le maintien : « finir dans les cinq premiers ».
Le titre de champion semble quant à lui déjà promis au Montpellier des frères Karabatic, titré huit fois lors des neuf dernières saisons et encore impérial dimanche contre Chambéry, en finale du trophée des Champions (30-23). Une victoire, voire un nul toulousain ce soir constituerait un exploit, malgré la présence des grands Bleus, Jérôme Fernandez et Daouda Karaboué. Seule recrue de l'été, l'international espagnol Salvador Puig fera ses débuts au sein d'un collectif toujours privé de son capitaine serbe, Danijel Andjelkovic (épaule), indisponible jusqu'à début octobre.N. S.