Yves Donguy,le revenant

Nicolas Stival

— 

Donguy, auteur d'un essai à Lyon.
Donguy, auteur d'un essai à Lyon. — B. EDME/AP/SIPA

Yves Donguy sourit de nouveau à la vie. Avant la réception du Racing-Métro 92, samedi, l'ailier de 29 ans (1,84 m, 97 kg) vient d'enchaîner deux titularisations en deux journées de Top 14. Alors qu'une bagarre éclatait entre les deux équipes, il a même aplati, dimanche à Lyon (9-19), « l'essai le plus bizarre de (sa) carrière ». Son premier en championnat depuis août 2009, à Montauban (16-17). Entre-temps, l'ancien Briviste s'est gravement blessé au genou droit, en mars 2010 contre Biarritz, à Saint-Sébastien (26-10).

« L'équipe de la Sécu »
« Tout était arraché, à part le ligament postérieur. Les médecins m'ont fait vraiment peur. » Les doutes sur sa capacité à retrouver le plus haut niveau semblent levés, après une saison

2010-2011 de Top 14 limitée à un quart d'heure à Marseille contre Toulon (21-9, le 16 avril). « Avec Michalak, David, Vernet-Basualdo, Vergallo et Kelleher, on formait l'équipe de la Sécurité sociale, ironise-t-il. Vincent [Clerc] qui a connu une blessure similaire m'a beaucoup aidé. » Au retour du Mondial, l'ami Clerc redeviendra un rival pour le « revenant » Donguy, dont le contrat expire en juin prochain. W