François Keller apprendà gérer un effectif restreint

— 

Vingt-sept joueurs de champ pour former deux équipes. Le Racing ne connaît plus l'opulence des saisons où l'on pouvait voir Belloso, Martins et consorts évoluer en équipe réserve. Aujourd'hui, en CFA 2 ou en DH, les entraîneurs strasbourgeois comptent leurs joueurs. Jean-Marc Kuentz, le coach de la réserve, s'est même retrouvé à convoquer des garçons de l'équipe 3, qui évolue en Promotion d'excellence pyramide B.
Depuis lundi, François Keller doit faire sans quatre joueurs à l'entraînement. Ledy, Martin, Pinaud et Keller sont à l'infirmerie. Leur reprise est prévue aujourd'hui. « Je vais peut-être leur dire de faire doucement pour être sûr de les avoir samedi à Thaon. »
Cette gestion précautionneuse de l'effectif est une nouveauté pour lui. « L'an dernier avec la réserve, je pouvais travailler comme je le souhaitais. Si un joueur avait une petite blessure, j'en prenais un autre. ça me permettait aussi de faire tourner l'effectif. Là, je dois faire attention », concède Keller. Difficile pour lui de terminer la préparation physique du groupe. L'entraîneur attend encore l'arrivée de deux joueurs pour étoffer son effectif. Les deux victoires du début de saison l'autorisent à prendre davantage de temps pour finaliser son recrutement.F. H.