Euro2012: L'Italie et l'Espagne qualifiés... La Bosnie maintient la pression sur les Bleus...

FOOTBALL Le tour des stades des qualifications en vidéo...

R.S.

— 

Les joueurs espagnols, lors de leur victoire contre le Liechtenstein, le 6 septembre 2010 à Logrono.
Les joueurs espagnols, lors de leur victoire contre le Liechtenstein, le 6 septembre 2010 à Logrono. — REUTERS

Les résultats:

Groupe A: Azerbaïdjan 3-2 Kazakhstan, Autriche 0-0 Turquie
Groupe B: Russie 0-0 Irlande, Macédoine 1-0 Andorre, Slovaquie 0-4 Arménie
Groupe C: Serbie 3-1 Iles Féroé, Estonie 4-1 Irlande du Nord, Italie 1-0 Slovénie
Groupe D: Luxembourg 2-1 Albanie, Bosnie-Herzégovine 1-0 Biélorussie, Roumanie 0-0 France
Groupe E: Finlande 0-2 Pays-Bas, Moldavie 0-2 Hongrie, San Marin 0-5 Suède
Groupe F: Croatie 3-1 Israël, Lettonie 1-1 Grèce, Malte 1-1 Géorgie
Groupe G: Suisse 3-1 Bulgarie, Angleterre 1-0 Pays de Galles
Groupe H: Danemark 2-0 Norvège, Islande 1-0 Chypre
Groupe I: Ecosse 1-0 Lituanie, Espagne 6-0 Liechtenstein

Groupe D: La Bosnie reste au contact des Bleus

Si l’équipe de France n’a pas encore poinçonné son ticket, c’est d’abord leur faute. Avec un petit point de retard au classement, les Bosniaques maintiennent la pression sur la bande à Laurent Blanc. L’équipe d’Edin Dzeko a fait le plein face à Biélorussie (1-0) à domicile, après s’être imposé le week-end dernier à Minsk. Cette fois, elle a dû attendre les toutes dernières minutes pour se mettre à l’abri, Misimovic ayant inscrit son but à la 87e minute.

Groupe C: L’Italie au rendez-vous

Une victoire à «l’italienne» et voilà la Nazionale qualifiée pour le prochain Euro. Pendant tout le match face à la Slovénie, l’équipe de Cesare Prandelli a poussé sans marquer. Puis le coach italien a fait ses changements, lançant Marchisio, Pazzini et Ballotelli dans la bataille. Une passe du premier au deuxième, puis au troisième est à l’origine de l’unique but de la rencontre signé Pazzini, à cinq minutes du coup de sifflet final. A deux matchs de la fin, la Squadra n’a déjà plus aucun souci à se faire.

Groupe I: La Roja sans pitié et qualifiée

Les champions du monde n’ont pas fait de sentiments face au Liechtenstein, étrillé 6-0 à Logrono. Avec six victoires en autant de matchs, les Espagnols ont mis un termeà leur campagne de qualification. Une formalité pour les champions d’Europe, qui défendront donc leur titre en Pologne-Ukraine, l’été prochain.

Groupe F: La défaite de trop pour Israël

Cette fois, les jours de Luis Fernandez à la tête de la sélection d’Israël sont réellement comptés. Battue en Croatie (3-1), son équipe est désormais hors course dans ces éliminatoires. La Croatie est en revanche relancée par ce succès qui lui offre la première place du groupe, avec deux points d’avance sur la Grèce.

Groupe G: L’Angleterre y est presque

Un point et les Anglais seront assurés de disputer l’Euro. Mardi soir, ils ont remporté le duel fratricide face au Pays de Galles (1-0), à Wembley. Au forceps, c’est un but d’Ashley Young qui offre la victoire à la sélection de Fabio Capello qui a déjà un pied en Pologne-Ukraine. Pour y poser le deuxième, un nul le 7 octobre face au Montenegro sera suffisant.