Gillian Galan, trop puissant

Nicolas Stival

— 

Après deux journées à peine, le Top 14 a déjà appris à connaître le physique massif et le visage poupin de Gillian Galan. Auteur d'une superbe prestation à Bayonne pour sa première titularisation (18-13), ce jeune numéro 8 perforateur a signé une belle entrée en jeu dimanche à Lyon (9-19), lors du dernier quart d'heure. « Intégrer le groupe professionnel, c'est énorme, même si je m'y attendais », indique le Montalbanais de vingt ans, arrivé en 2007 chez les Rouge et Noir. Dans la perspective du départ au Mondial d'une dizaine d'internationaux, Toulouse a en effet préparé ses plus sûrs Espoirs (dont Galan, Boukerou, Paquet, Payen, Tarroque) dès février. « J'ai eu droit à beaucoup de physique, pour augmenter mon volume de jeu, et à de la muscu pour être plus solide par rapport aux autres joueurs du Top 14. »

La peur de « la grosse tête »
Avec ses 120 kg pour 1,93 m, le récent demi-finaliste du Mondial des moins de 20 ans (avec Doussain) fait largement le poids. « Quand je suis entré au pôle Espoirs de Toulouse [en 2006], je pesais 89 kg. Lorsque j'en suis sorti [en 2009], j'en faisais 115. » Aujourd'hui, son profil évoque davantage le puissant Picamoles, parti avec les Bleus en Nouvelle-Zélande, que le technique Sowerby, avec qui il partage le numéro 8. « C'est un des meilleurs postes, savoure ce fils, petit-fils et neveu de rugbymen. On est à la mine avec les avants, et on peut aussi briller avec les trois-quarts. Maintenant, je dois progresser au niveau cardiaque, pour être capable d'enchaîner les temps de jeu. » Galan, sous contrat stagiaire jusqu'en juin 2012, passera son premier grand test samedi, face au redoutable Racing-Métro. Et ensuite ? « Si je dois rester en équipe première, je resterai. S'il faut revenir en Espoirs, j'irai. » Avec ce genre de discours, sa « plus grande peur » n'est pas près de se concrétiser. Quelle est-elle ? « Prendre la grosse tête... » W

quels Modèles ?

« J'aime bien le Sud-Africain Pierre Spies, mais aussi Louis Picamoles et Raphaël Lakafia. » Ces trois joueurs s'apprêtent à disputer le Mondial.