Un gros XV de France contre le Japon

— 

Au concours de cache-cache avec les médias, la première manche revient à Marc Lièvremont. Alors qu'une équipe bis était attendue pour affronter le Japon vendredi, le sélectionneur a annoncé un XV de départ plus classique. « C'est l'équipe type pour affronter le Japon, je ne sais pas si ça sera l'équipe type si on a la chance d'être en quart de finale », prévient le sélectionneur qui dit « avoir voulu donner du temps de jeu aux convalescents », alors qu'on s'attendait à ce qu'il en procure à ses remplaçants.
Cette politique profite à Servat un temps en balance pour le poste de talonneur avec Guirado et au pilier Barcella de retour après une année 2011 blanche. A l'ouverture, Lièvremont a eu la tentation de relancer Skrela mais n'a pas dissocié Trinh-Duc de Yachvili. Aux postes d'arrières, les blessures de Palisson, Mermoz et la convalescence de Traille ont rendu le choix du patron des Bleus « relativement simple » et profite à Estebanez associé à Rougerie.
en nouvelle-Zélande,alexandre pedro