Bahain et Berrest mettentle cap sur Londres

Nicolas Stival

— 

Berrest (à gauche) et Bahain.
Berrest (à gauche) et Bahain. — F. HORVAT/AP/SIPA

Seuls médaillés français des championnats du monde en Slovénie, qui se sont achevés dimanche, le deux de couple Cédric Berrest (26 ans) — Julien Bahain (25 ans) a sauvé la délégation tricolore du naufrage. Les sociétaires de l'Aviron Toulousain ont décroché le bronze vendredi, comme l'an dernier en Nouvelle-Zélande. « On n'a pas l'impression que la médaille est de la même couleur », note pourtant Berrest.

L'école est finie
Contrairement à l'édition précédente, les « BB » n'étaient pas favoris de l'épreuve, disputée à Bled. La faute à un certain déficit de préparation, consécutif à un emploi du temps très chargé pour les deux élèves ingénieurs. « J'ai fini mon stage de dix mois chez Airbus le 25 juillet, la veille de rejoindre l'équipe de France », souligne Berrest.

Diplômes en poche, les deux jeunes hommes vont se concentrer totalement sur leur objectif ultime : les Jeux olympiques de Londres (du 27 juillet au 12 août 2012). « La SNCF nous a pris en CDD jusqu'aux JO, et nous a détachés à 100 %. Ainsi, on n'aura que l'aviron en tête. » Par ailleurs, Bahain va quitter Angers pour s'entraîner au quotidien avec son binôme. Ce ne sera pas du luxe, pour combler les presque quatre secondes qui séparent le duo français des champions du monde néo-zélandais et de leurs dauphins allemands. « On doit encore prendre un peu de puissance pure et être plus forts mentalement », lâche Berrest. Le compte à rebours a démaré. W

Palmarès

Les « BB » ont décroché leur cinquième médaille en commun. Après l'argent mondial (2007) et le bronze olympique (2008) en quatre de couple, ils sont passés en deux de couple et ont gagné l'argent (2009) puis le bronze (2010 et 2011) aux Mondiaux.