Boudjellal-PSA, divorce cinglant

— 

Ça chauffe ! Si le président du RCT était resté mesuré dans ses propos envers son manager Philippe Saint-André, samedi après la défaite humiliante face à Clermont (0-17), c'était pour mieux attaquer par la suite.
Après une nuit de réflexion, Mourad Boudjellal a lâché ce qu'il avait sur le cœur, sans mâcher ses mots : « Philippe ne sera plus l'entraîneur du RCT après le match à Montpellier, le 30 septembre. Je ne lui réclamerai rien si l'équipe est 1re du championnat à cette date, a-t-il annoncé dans La Provence. En revanche, il devra me dédommager de 20 000 € si on est 2e, 40 000 € en cas de 3e place et ainsi de suite. Ce calcul respecte les termes de notre contrat et s'il ne s'y conforme pas, l'affaire se poursuivra devant les tribunaux. D'ici à Montpellier, en tout cas, je lui foutrai une paix royale. Maintenant, il va se mettre au boulot. » PSA n'a pas souhaité réagir au discours musclé de son président. Mais comme pour entériner le divorce, Boudjellal a rencontré son coach, hier en marge de l'entraînement, pour lui signifier sa date de départ.S. D.