Les Violets, échaudés, n'animeront pas la fin du mercato

— 

Le mercato s'achève ce soir à minuit. Les supporters du TFC devraient vivre une journée calme. « Il ne se passera rien », promettait hier, en fin de journée, un dirigeant violet. « Il y a très peu de chances pour qu'un joueur nous rejoigne, affirmait déjà lundi Alain Casanova. D'abord, il y a peu de possibilités. Ensuite, prendre pour prendre ne nous intéresse pas. Enfin, quand on a des jeunes qui commencent à éclore, comme Akpa-Akpro, il faut leur en donner la possibilité. » L'arrivée d'un défenseur attendra donc – au moins – janvier, avec la perspective de la Coupe d'Afrique des Nations, qui pourrait concerner Abdennour (Tunisie), M'Bengue (Sénégal) et Fofana (Mali). « Il vaut mieux bien préparer l'arrivée d'un joueur qui apportera un plus, que prendre quelqu'un très rapidement sous forme de prêt et ne pas être satisfait », juge Casanova. La jurisprudence Tafer-Santander, engagés en urgence l'an dernier après le départ de Gignac à Marseille, a servi de leçon.N. S.